Ambassade de France en Arménie

La France est historiquement engagée en faveur de la protection, de la sauvegarde et de la mise en valeur du patrimoine arménien, comme en témoigne son action dans le champ de l’archéologie qui a débuté dès le XIXème siècle avec les fouilles entreprises par Jacques de Morgan à Akhtala. Depuis l’indépendance de l’Arménie, la France s’est investie dans ce domaine via les missions Caucase et Erebuni et les travaux de la mission archéologique franco-arménienne à Erebuni.

Dans le cadre de l’approfondissement de la relation bilatérale entre la France et l’Arménie voulue par le Président de la République M. Emmanuel Macron, l’Ambassade s’est engagée à renforcer son action dans le domaine du patrimoine. En partenariat avec l’Institut National du Patrimoine et le musée du Louvre, un FSPI – Fonds de solidarité pour les projets innovants – sera mis en place en 2022 et 2023 pour soutenir l’Arménie dans la protection, la sauvegarde et la valorisation de son patrimoine.

L’ambassade accompagne et soutient, par ailleurs, plusieurs acteurs engagés dans la protection et la mise en valeur du patrimoine arménien, dont le Musée d’Erebuni, le centre Rochemp, rattaché à la Galerie Nationale d’Arménie, et le Centre de recherche du patrimoine historique et culturel. Ainsi, avec le soutien de l’Ambassade, les directeurs du musée d’Erebuni et du Centre de recherche du patrimoine historique et culturel se sont rendus en France à l’occasion d’une mission professionnelle, organisée en partenariat avec l’Institut National du Patrimoine. Ils ont pu rencontrer et échanger avec leurs homologues.

Le 18 septembre 2021, l’Ambassade de France a organisé, en partenariat avec le musée d’Erebuni, l’Ambassade Pologne et le Musée de Mestamor, les Journées européennes du patrimoine. A cette occasion, un livre bilingue français-arménien consacré à une  reconstitution 3D des sites d’Erebuni et de Karmir Blur a été présenté au public et un programme de visites et d’activités en français a été proposé aux visiteurs.